Ciel et Espace enterre les OVNIs

Un article de Ciel et Espace sur le SEPRA, intitulé Le CNES enterre les ovnis, relate comment et pourquoi le Centre National d’Etudes Spatiales aurait décidé de dissoudre son Service d’Expertise des Phénomènes Rares Aérospatiaux, en fait la cellule chargée d’étudier les manifestations de type OVNI. Le milieu ufologique français s’émeut, déclenche des pétitions pour sauver les précieuses archives de cette cellule officielle, et… finit par s’apercevoir que l’information n’est pas totalement exacte.

Article initialement publié le 29 mai 2004

L’activité du SEPRA ne disparaît pas, pour l’instant. En fait il n’existe officiellement pas de véritable service à du nom de SEPRA, du moins plus depuis la réorganisation du CNES de Janvier. Juste une cellule avec un seul homme chargé de mission, Jean-Jacques Velasco, à sa tête, qui ne démissionne pas et continue son travail de veille sur le sujet au sein du CNES. L’organisme va de surcroît entreprendre une réflexion sur l’activité de ce non-SEPRA, la pertinence de son existence en son sein ou ailleurs, et lui proposer un “comité de pilotage”, comme nous l’apprend Arnaud Benedetti, directeur de communication du CNES. Il manquait donc une partie importante à l’article de Ciel et Espace.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store